intercepter

intercepter

intercepter [ ɛ̃tɛrsɛpte ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1528; de interception
1Prendre au passage et par surprise (ce qui est adressé, envoyé ou destiné à qqn). s'emparer, saisir, surprendre. Comme cette lettre « ne venait pas, j'ai soupçonné mes parents de l'avoir interceptée » (Romains). Intercepter un message. capter. (1896) Sport Footballeur qui intercepte le ballon.
Mar., aviat. Empêcher (un navire, un avion) d'arriver à destination en l'arrêtant.
2(1606) Arrêter dans son cours. Nuage qui intercepte le soleil. 1. cacher, éclipser. Une croisée « semblait plutôt destinée à intercepter qu'à laisser passer la lumière » (Balzac). 1. boucher. P. p. adj. Math. Arc de cercle intercepté, défini à l'intérieur d'un angle.

intercepter verbe transitif (de interception) Arrêter quelque chose au passage, en interrompre le cours direct : Le store intercepte les rayons du soleil. Prendre connaissance de quelque chose qui ne vous était pas destiné : Intercepter une lettre. S'emparer de quelqu'un, d'un véhicule, l'arrêter en l'empêchant d'atteindre son but : Les services secrets ont intercepté un espion. Envoyer des avions de chasse ou des missiles sol-air sur des appareils ou des engins adverses, en vue de les détruire. Au football, basket-ball, rugby, etc., en parlant d'un joueur, s'emparer du ballon au cours d'une passe entre deux adversaires. ● intercepter (homonymes) verbe transitif (de interception)intercepter (synonymes) verbe transitif (de interception) Arrêter quelque chose au passage, en interrompre le cours direct
Synonymes :
Prendre connaissance de quelque chose qui ne vous était pas destiné
Synonymes :
- arrêter
- s'emparer de

intercepter
v. tr.
d1./d Interrompre (qqch) dans son cours, sa transmission.
d2./d Prendre par surprise (ce qui est destiné à un autre). Intercepter un message.
|| MAR, AERON Attaquer (un navire, un avion, un missile) pour l'empêcher d'atteindre son objectif.
d3./d GEOM En parlant d'un angle dont le sommet est le centre d'un cercle ou un point de sa circonférence et dont les côtés délimitent un arc sur ce cercle. L'angle alpha intercepte l'arc ab.
Pp. L'arc intercepté par l'angle alpha.

⇒INTERCEPTER, verbe trans.
A. — Enlever, dérober au passage ce qui est destiné à quelqu'un d'autre. Intercepter une lettre, un paquet. Les Bleus vont intercepter le courrier (BALZAC, Chouans, 1829, p. 48). L'une des jeunes filles lui avait envoyé une pièce de vers, que le principal intercepta (ARLAND, Ordre, 1929, p. 77).
Prendre connaissance de ce qui est adressé à quelqu'un d'autre. Nous avions intercepté dans la journée deux radios allemands (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 319). Elle dut comprendre, intercepter un regard de mon père (SAGAN, Bonjour tristesse, 1954, p. 45).
B. — P. ext.
1. Interrompre la progression de quelqu'un ou de quelque chose.
a) Qqn intercepte qqn/qqc. Les chefs du parti patriotique (...) interceptèrent le courrier porteur de cet ordre (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 696). Le trafic est intercepté par trois rangs de mobiles au port d'arme (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 38) :
1. ... l'estimable société, au sortir de la salle de banquet, fut interceptée par les sergents de ville, et conduite en prison comme prévenue de tapage nocturne.
GAUTIER, Jeunes-Fr., 1833, p. 246.
En partic. Être intercepté avant le temps / avant l'heure. Être emporté par la mort prématurément. Je ne sais trop (...) si l'on peut dire que l'Antiquité grecque et romaine ressemble à un génie mort jeune et intercepté avant le temps (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 10, 1851-62, p. 110).
Spécialement
DÉFENSE. Empêcher (un avion, un navire ennemi) d'atteindre son objectif en s'en emparant ou en le détruisant. Sur toutes les routes on intercepte nos convois, nos courriers et tout ce qui tient à l'armée (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823p. 703). On n'était plus assuré, désormais, que des forces navales suffiraient pour intercepter un raid ennemi (LE MASSON, Mar., 1951, p. 25).
SPORTS. [Dans un sport coll.] Contrôler la trajectoire (du ballon, du palet, etc.) ou s'(en) emparer avant l'adversaire à qui il était adressé. Les joueurs, pliés en deux, interceptent les passes (MORAND, New-York, 1930, p. 183).
b) Qqc. intercepte qqc. Faire obstacle à l'avancée, à la pénétration de quelque chose. Le ciel se couvrait de nuages pâles qui interceptaient déjà la lumière (LAMART., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 249). Une double haie de peupliers qui interceptaient la vue du dehors (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 1, 1859, p. 265) :
2. Par les soupiraux des sous-sols, on voyait les vestes blanches des cuisiniers intercepter le flamboiement des fourneaux.
HAMP, Champagne, 1909, p. 216.
GÉOM. Intercepter un arc. Couper un arc, avoir une intersection avec lui. Deux parallèles interceptent entre elles, sur la circonférence, des arcs égaux (HADAMARD, Géom. plane, 1898, p. 55). Deux arcs égaux sont interceptés par des angles au centre égaux (ROUX, MIELLOU, Géom., 1946, p. 14).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une voie d'accès] Obstruer, boucher. En face de l'Opéra-Comique, je tombe dans une foule interceptant la chaussée et barrant le chemin aux omnibus (GONCOURT, Journal, 1871, p. 726) :
3. POUPARDIN, entrant suivi de sa fille : Je n'y peux plus tenir!... ce vieillard a une trivialité d'élocution qui me coupe l'appétit et m'intercepte l'œsophage.
LABICHE, Deux papas, 1845, I, 10, p. 404.
Prononc. et Orth. : [], (il) intercepte []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1528 « prendre au passage (ce qui est destiné à quelqu'un d'autre) » (Correspondance du Cardinal de Granvelle, t. 1, p. 340 ds Fonds BARBIER); b) 1780 art milit. « empêcher (un bâtiment) d'arriver à destination » (RAYNAL, Hist. philos., IV, 20 ds LITTRÉ [1re éd. 1770 citée par Lar. Lang. fr.]); c) 1930 sports (MORAND, loc. cit.); 2. début XVIIIe s. « arrêter dans son cours, dans sa marche » (LARREY, t. 1, part. II, p. 757 ds Trév. 1721 : nuages, qui intèrcèptérent ses rayons [du soleil]). Formé sur interception, d'apr. le modèle des couples accepter/acception, excepter/exception. Fréq. abs. littér. : 298. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 721, b) 515; XXe s. : a) 168, b) 271. Bbg. GOHIN 1903, p. 358.

intercepter [ɛ̃tɛʀsɛpte] v. tr.
ÉTYM. 1528 de interception.
1 Prendre au passage et par surprise (ce qui est adressé, envoyé ou destiné à qqn). Emparer (s'), saisir, surprendre. || Action d'intercepter (qqch.) Interception. || Intercepter des lettres, du courrier (cit. 7). || Intercepter un message transmis par radio, une communication téléphonique. Capter.
1 J'ai attendu cette lettre. Comme elle ne venait pas, j'ai soupçonné mes parents de l'avoir interceptée.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XXIII, p. 326.
Au participe passé :
1.1 Ces jours-ci, à Itzer, j'étais mis en possession d'un paquet de lettres interceptées par nos agents de renseignements venant les unes du Nord, les autres du Sud.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 254.
Abstrait :
2 Il y a certaines de mes pensées que je surveille, que je ne laisse pas venir à fleur de mon esprit, pour que personne, jamais, ne les intercepte.
G. Duhamel, Cri des profondeurs, IV.
(1896, in Petiot). Sports. || Joueur de football ou de rugby, qui intercepte le ballon.
(1770). Empêcher (un navire, un avion ennemi) d'arriver à destination, en l'arrêtant (sans le détruire). || Intercepter un sous-marin, des bombardiers ennemis. Interception.
2 (1606). Arrêter dans son cours, dans sa marche. Arrêter, interrompre.(Sujet n. de personne). || Intercepter le trafic des grains (cit. 2).(Déb. XVIIIe). Sujet n. de chose. || Nuage qui intercepte le soleil. Cacher, éclipser. || Rideau qui intercepte la lumière. Boucher, offusquer.Au p. p. adj. Math. || Arc de cercle intercepté, défini à l'intérieur d'un angle.
3 Les grands artistes sont des êtres qui, suivant un mot de Napoléon, interceptent à volonté la communication que la nature a mise entre les sens et la pensée.
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 101.
4 (…) une grossière croisée (…) semblait plutôt destinée à intercepter qu'à laisser passer la lumière.
Balzac, les Chouans, Pl., t. VII, p. 956.
5 Plusieurs épaisseurs de toile et de papier matelassaient la cloison de manière à intercepter tout bruit d'un côté comme de l'autre.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 86.
DÉR. Intercepteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intercepter — In ter*cept er, n. 1. One who, or that which, intercepts. Shak. [1913 Webster] 2. (Mil.) A high speed fighter airplane with fast climbing capability, used to intercept enemy airplanes or identify unknown aircraft and engage them in combat if… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intercepter — INTERCEPTER. v. act. Surprendre. Il ne se dit guere que des lettres, ou d antres choses semblables par où l on descouvre quelque secret. L on a intercepté une lettre, un paquet d importance …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intercepter — (in tèr sè pté) v. a. 1°   Prendre au passage, et, par conséquent, arrêter, empêcher. Intercepter les communications. •   On sait que les éclipses du soleil n arrivent que parce que la lune, qui est un corps opaque, étant placée entre la terre et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTERCEPTER — v. tr. Arrêter, interrompre le cours direct de quelque chose. Intercepter les communications. Les nuages interceptent les rayons du soleil. Intercepter la lumière. Intercepter le son. Il signifie, particulièrement, S’emparer par surprise de ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • INTERCEPTER — v. a. Arrêter, interrompre le cours direct de quelque chose. Intercepter les communications. Les nuages interceptent les rayons du soleil. Intercepter la lumière. Intercepter le son.   Il signifie, particulièrement, S emparer par surprise de ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • intercepter — noun see interceptor …   New Collegiate Dictionary

  • intercepter — in·ter·cept·er (ĭn tər sĕpʹtər) n. Variant of interceptor. * * * …   Universalium

  • intercepter — n. person or thing which intercepts, person or thing which detains; plane which intercepts enemy aircraft (Military) …   English contemporary dictionary

  • intercepter — in·ter·cept·er …   English syllables

  • intercepter — ˌ ̷ ̷ ̷ ̷ˈseptə(r) noun ( s) : interceptor …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”